publicité
Facebook Facebook Facebook Partager

IMAGERIE THORACIQUE

Publié le 31 oct 2023Lecture 1 min

Tout ce qui siffle n’est pas asthme…

Colas TCHÉRAKIAN, Service de pneumologie, hôpital Foch, Suresnes ; Centre de compétence des déficits immunitaires ; Centre de référence des éosinophiles (CEREO)

Tout signe respiratoire chez un porteur de pemphigoïde des muqueuses (même sans activité cutanée) doit faire rechercher une atteinte spécifique respiratoire de la maladie.

L’occasion de rappeler devant cette atteinte trachéale sifflante que tout ce qui siffle n’est pas asthme. Ici il s’agit d’une atteinte des voies aériennes secondaires à une pemphigoïde bulleuse. L’atteinte respiratoire peut évoluer indépendamment de l’atteinte cutanée, comme ici, et se localiser en trachéale, mais aussi être responsable de bronchiolite sévère. La réponse trachéale au traitement systémique est bonne dans plus de 2/3 des cas mais il ne faut pas ignorer les moyens mécaniques. Merci au Dr Goyard pour les images et au Dr Usturoi pour la dilatation trachéale sous endoscopie rigide.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Version PDF

Articles sur le même thème

publicité
publicité