publicité
Facebook Facebook Facebook Partager

IMAGERIE THORACIQUE

Publié le 20 sep 2023Lecture 1 min

Quand une image signe la maladie

Colas TCHÉRAKIAN, Service de pneumologie, hôpital Foch, Suresnes ; Centre de compétence des déficits immunitaires ; Centre de référence des éosinophiles (CEREO)

Ci-dessous le scanner d’une jeune femme asthmatique de 28 ans.

Antécédents de « pneumopathies à répétition ». Vous y voyez une atélectasie (1). En fenêtre médiastinale on y voit une hyperdensité spontanée, dont la densité se rapproche de celle des muscles (2). Il s’agit d’une hyperdensité du mucus. Présente chez 20 % des patients ayant une ABPA (aspergillose broncho-pulmonaire allergique), elle est considérée comme pathognomonique de l’ABPA. Elle contient des sels de calcium, manganèse et fer. Sa présence, en plus de signer l’ABPA, semble associée à un taux de rechute plus important.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Version PDF

Articles sur le même thème

publicité
publicité