Version PDF

Actualité pharma

06 juil 2020

Quel impact de l’épidémie de COVID-19 chez les asthmatiques ?

Michèle DEKER, Paris

-

Tel est l’objet d’une enquête exclusive réalisée par l’Ifop pour Sanofi Genzyme auprès d’un échantillon représentatif de 3 045 personnes souffrant d’asthme. L’étude « Asthmatiques et COVID-19… un confinement à risque ? » montre que la COVID-19 a perturbé le suivi médical des patients et développé chez eux un sentiment de vulnérabilité et de stigmatisation. Dans un contexte où l’accès aux soins était difficile, les patients asthmatiques ont craint pour leur santé et ce, d’autant plus que certains symptômes de l’asthme sont proches de ceux de l’infection à coronavirus. L’anxiété générée par le contexte épidémique a engendré une réduction du suivi médical : si près d’un asthmatique sur deux a vu ses rendez-vous médicaux annulés, un quart des patients ont eux-mêmes annulé ou reporté un rendez-vous avec leur médecin, seulement 22 % ont accepté une téléconsultation et 18 % des asthmatiques sévères ont ressenti une détérioration de leur asthme suite à ces annulations. Les sujets asthmatiques, surtout s’ils ont un asthme sévère, estiment avoir davantage de risques d’être infectés, ce qui explique leur appréhension à se rendre chez un professionnel de santé. Même si tous les asthmatiques n’ont pas plus de risque de contracter la COVID-19, ils sont conscients, pour 86 % d’entre eux, qu’en cas de contamination, ils sont davantage exposés au risque de complications respiratoires graves comparativement à la population générale, d’où un surcroît d’anxiété pour les asthmatiques sévères à l’idée de mourir. D'après un communiqué Sanofi Genzyme

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité
publicité