Version PDF

COVID-19

20 mai 2020

Interpréter les tests sérologiques pour l’infection à SARS-CoV-2

La rédaction

-

Les tests sérologiques permettant d’évaluer la réponse immunitaire à l’infection sont utiles pour faire le diagnostic a posteriori chez les patients ayant fait une infection légère à modérée non diagnostiquée au début de la maladie par RT-PCR. Ils permettent aussi d’évaluer l’extension de la COVID-19 au sein de la communauté en identifiant les individus potentiellement « protégés ». Les taux d’anticorps commencent à augmenter à partir de la 2e semaine, parfois dès le 4e jour suivant le début des symptômes. La séroconversion IgM et IgG est maximale vers la 3e ou 4e semaine puis les IgM diminuent pour disparaître vers la 7e semaine, contrairement aux IgG qui persistent au-delà. La majorité des tests sont purement qualitatifs et n’indiquent que la présence ou l’absence d’anticorps SARS-CoV-2. M. D. Référence Sethuraman N et al. Interpreting diagnostic tests for SARS-CoV-2. JAMA Published online: May 6, 2020. doi:10.1001/jama.2020.8259 Avec le soutien institutionnel du laboratoire 

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Articles sur le même thème

publicité
publicité