Version PDF

Infectiologie

Publié le 27 fév 2011Lecture 2 min

Zoom sur les manifestations respiratoires de la rougeole chez l’adulte

Dr Béatrice Jourdain
L’équipe de pneumologie de l’hôpital Foch de Suresnes en région parisienne a relaté son expérience des complications respiratoires de la rougeole chez l’adulte lors d’une épidémie survenue en 2010. Le diagnostic, évoqué cliniquement, a été confirmé par sérologie chez 16 patients (7 femmes et 9 hommes) d’âge médian de 34,5 ans. Leur statut vaccinal était inconnu et aucun n’était immunodéprimé.
  Les signes cliniques généraux de la rougeole étaient présents : fièvre de plus de 38,5°C [100 % des patients], éruption morbilliforme [100 %] et signe de Köplik dans 5 cas sur 16 [31,25 %]. Les signes respiratoires étaient les suivants : toux fréquente (n = 14/16 ; 81,25 %), dyspnée (n = 7/16 ; 43,75 %), anomalies auscultatoires (n = 6/16 ; 37,5 %) et une hémoptysie chez seulement un sujet (6,25 %). La SaO2 était de plus de 92 % dans 100 % des cas. Sur le plan biologique, la thrombopénie (< 150 000/mm3) était fréquente (n = 9/16 ; 56,25 %) ainsi que les perturbations du bilan hépatique (cytolyse ou cholestase dans 50 % des cas).  Une PaO2 inférieure à 70 mmHg en air ambiant était constatée dans 5 cas, soit 31,25 %. Sur 14 radiographies réalisées, 6 étaient normales et 8 montraient des opacités bronchiolaires, confirmées par le scanner thoracique dans 6 cas. Une hospitalisation a été nécessaire pour 10 malades (62,5 %) avec une durée moyenne de séjour de 2,9 jours (de 1 à 9 jours) et il n’y a eu aucun décès. En conclusion, si les manifestations respiratoires lors de la rougeole de l’adulte apparaissent fréquentes, leur évolution est bénigne.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Articles sur le même thème

publicité
publicité