publicité
Facebook Facebook Facebook Partager

Immunothérapie spécifique

Publié le 05 fév 2009Lecture 2 min

La tolérance de l’ITSL est-elle supérieure à celle de la voie injectable ?

Dr N.Pham Thi

Pour :  une tolérance supérieure de l’ITSL vs voie injectable La tolérance de l’ITSL est très bonne. Il n’y a pas eu d’effet secondaire sévère majeur avec cette technique. Les effets secondaires locaux sont souvent transitoires et bénins même en ce qui concerne la forme comprimé. Dans l’étude Bufe et coll. à paraître, même l’item « douleur abdominale », parfois observé avec l’ITSL chez l’enfant, a été retrouvé avec une fréquence de moins de 5 %, et ce de façon similaire dans les deux groupes de traitement (Grazax® versus placebo). Un seul effet secondaire dit « douleur abdominale » a été attribué au comprimé parmi tous les cas traités par le comprimé. Contre : une tolérance supérieure de l’ITSL vs voie injectable ? Il est difficile de défendre la bonne “tolérance” de la voie injectable par rapport à la voie orale. Cependant, un certain nombre de remarques méritent d’êtrecitées, car il existe quelques rapports de cas de réaction décrite comme sévère avec la voie sublinguale (1,2,3,4), mais l’analyse précise de ces cas révèle qu’il s’agit d’une série très particulière qui réunit des exemples d’erreurs de dosages, de mauvaises pratiques, de mélanges d’antigènes et des patients sévèrement atteints (ne remplissant pas toujours les critères d’indication du traitement)… Il faut aussi ajouter que la voie injectable est parfois « réclamée » par les jeunes patients, notamment les adolescents et leur famille car certains jeunes refusent une astreinte quotidienne et préfèrent cette voie plus « efficace » pour eux. Avec l’injection, sont obtenues une adhésion de 100% et une maîtrise totale des doses injectées et notamment de la dose cumulée. Serait ainsi assurée une efficacité optimale grâce à l’amélioration du suivi et du contrôle de la maladie. Les injections peuvent être très bien (voire mieux) tolérées, si elles sont bien expliquées et accompagnées.   Communications de  J. Birnbaum, A.-B. Tonnel, J.-F. Fontaine, J. Lévy, N. Pham-Thi, sous l’autorité de E.-B. Morot et de P. Scheinmann. VIIes Rencontres francophones de formation en allergologie (Dakar) : 30 octobre-1 novembre 2008.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Version PDF

Articles sur le même thème

publicité
publicité